inesens

Révélateur de sens

La justice : l’affaire de tous et de chacun

Poster un commentaire


Aristote fait de la justice la mère de toutes les vertus..

Justice vient du latin « jubere » qui signifie commander et de « justitia » qui se traduit par « juste ». En grec, il vient de Dike et Dikeia qui veulent dire « divinité ». cela illustre le caractère spirituel et individuel de cette vertu. C’est une « force de l’âme » qui côtoient l’ordre, la loi, la paix.

Evidemment nous semblons être bien loin de la notion de justice de notre société contemporaine.

A notre époque, elle est plus souvent invoquée sur le plan de l’injustice personnelle que je pense subir que sur le plan de l’intérêt général … Pourtant la justice reste une colonne vertébrale de la société Et l’on ne parle pas là seulement deà l’institution judiciaire et de son devoir de rendre la justice. Car elle nous concerne tous dans la vie quotidienne.

Être juste s’exerce dans notre rapport aux autres  : c’est le souci rendre « égal » ce qui doit l’être pour l’un comme pour l’autre.

C’est pourquoi la justice ne fait pas bon ménage avec l’ego, le pouvoir, l’intérêt personnel.

Pour penser l’égalité, il convient de se référer à l’intérêt commun, bien souvent négligé dans une société individualiste et consumériste.

Etre juste est se poser la question de l’équilibre de la relation, en donnant à l’autre ce qui lui revient. . Nous ne parlons pas là d’une égalité purement arithmétique mais de quelque chose de plus complexe qui doit nous conduire à la recherche de l’équité, à une répartition équilibrée entre les parties.

Il en découle la nécessité d’être juste, cohérent dans ses paroles, dans ses actes. On est bien loin de la posture revendicatrice qui réclame justice, en se positionnant comme victime de l’autre, du système.

Aujourd’hui, les jeunes générations nous ramènent à cette nécessite de l’équité et sont en quête de plus de justice et pas seulement en provenance du systéme politique ou économique.

Désormais, nous sommes de plus en plus nombreux à être conscients que notre action individuelle peut être juste, par une parole bonne, par des actes raisonnés et préservant notre bien commun, qu’il s’agisse d’environnement, d’économie… Nous savons que la paix, passe par cette volonté individuelle ferme et stable.

Les faiseurs de l’économie circulaire, de l’insertion, de la permaculture, de troc et de bien d’autres domaines, guidés par la bienveillance notamment, sont portés par ce souci d’agir « juste », de penser « juste », bref d’être juste en s’éloignant du court termisme et d’un petit bonheur personnel. L’altruisme est de retour avec cette volonté de justice pour tous.

La justice n’est pas réservée à ceux qui en ont fait leur métier, tous nous pouvons la pratiquer dans notre vie personnelle, professionnelle ou associative. De quoi nourrir réflexions et actions dans notre vie de tous les jours.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s