inesens

Animer les hommes et les entreprises

Le courage

Poster un commentaire


courage

Tout le monde pense connaitre la définition du courage et pour autant, nous utilisons souvent ce terme de façon abusive.

Ainsi sera nommé « courageux » celui qui saute à l’élastique autant que celui qui sauve la vie d’un inconnu. Alors qu’il est évident que nous ne parlons pas tout à fait de la même chose… Car même s’il y a toujours un dépassement, il n’est pas forcément du même ordre.

Pourquoi le courage n’est pas toujours une vertu ?

Parce que l’on peut en faire preuve pour défendre uniquement ses propres intérêts ou nourrir son ego. Par exemple, le voleur peut agir avec courage et n’est pourtant pas vertueux.

La vertu, elle, nécessite d’oeuvrer dans le sens du bien commun.

C’est pourquoi nous vous proposons la définition suivante du courage : « combattre une peur pour aller vers l’idéal du bien commun. »

La peur que l’on doit dépasser n’est pas toujours celle d’un ennemi extérieur mais souvent celle qui nous est propre, comme par exemple : la peur de l’échec, celle de décevoir, celle d’être rejeté(e) …

Dans une société normative, finalement, le premier des courages c’est d’être et de penser par soi-même, renoncer au « prêt à penser » pour être en cohérence avec ses valeurs.

C’est pourquoi la persévérance et la patience sont les clés pour accéder à cette vertu. Celle-ci n’est jamais facile.

Il nous arrive aussi de confondre témérité et courage. Le téméraire n’est pas conscient ou nie le danger. Son accomplissement, il le trouve dans l’acte lui-même. En revanche le courageux est conscient du danger et choisit de s’y confronter.

Comment faire preuve de courage dans l’entreprise ?

L’acte de création est déjà un acte courageux en lui même mais il doit se manifester également dans la gestion quotidienne et le management des hommes en restant aligné(e) sur ses valeurs, sur celles de l’entreprise comme en restant fidèle à son idéal et à celui de l’entreprise.

Tout cela n’est bien entendu possible que si le dirigeant incarne le courage dans ses actes … Par exemple, difficile d’imposer une rigueur budgétaire lorsque l’on ne se l’applique pas à soi-même. Cela semble logique et pourtant les contre-exemples ne manquent pas.

Le dirigeant ou manager courageux est avant tout exemplaire !

Devient-on courageux ?

Certainement, on ne nait pas courageux mais on le devient.

C’est l’éducation qui peut nous permettre de sortir du conditionnement et de faire preuve de courage. Pour cela il faut éprouver une véritable liberté, celle d’agir en fonction de son libre arbitre.

Ce rôle est dévolu aux parents, à l’école mais aussi à tous ceux qui ont la responsabilité d’autres hommes, tels que les managers, les dirigeants.

Comme toutes les vertus, le courage semble inaccessible mais il peut se manifester dans les choses simples de la vie comme par exemple, en reconnaissant ses erreurs. Nous le savons tous, les occasions sont nombreuses et pourtant nous le faisons peu….

C’est un acte simple qui nécessite la force du courage.

Loin des représentations traditionnelles, le courage n’est pas l’apanage du guerrier mais bien celui du sage …

 

Si vous avez l’envie d’approfondir cette notion et savoir comment la développer, sachez qu’elle fait partie intégrante du cycle Virtue Based Entreprise (VBE) de l’EMD que nous co-animons : http://www.emd-management.fr/fr/page/-2

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s