inesens

Révélateur de sens

A comme authenticité

Poster un commentaire


Dans cet abécédaire, nous reprenons l’ensemble des thématiques qui nous semble essentielles au développement personnel et professionnel du manager et du dirigeant.
authenticite
Selon le Petit Robert « l’authenticité », c’est ce « qui exprime une vérité profonde de l’individu et non des habitudes superficielles, des conventions ».

La notion d’authenticité renvoie à la relation à soi et aux autres avec comme fil conducteur la capacité à agir selon nos propres valeurs. La connaissance de soi est en donc le préalable indispensable.

Qu’est ce qui peut rendre difficile le savoir être authentique ?

Se dégager des conventions d’une société très normative est un exercice complexe qui nous renvoie aux peurs de décevoir et de ne pas être accepté. Cette nécessité de se conformer à un modèle et à un objectif de réussite est largement inscrite dans notre parcours éducatif et professionnel.

A l’autre extrême, se centrer uniquement sur nos désirs et nos valeurs personnelles peut nous faire sombrer dans l’égocentrisme et nuire à nos relations avec les autres.

Pourtant être authentique est aussi extrêmement confortable et efficace.

Le manager ou le dirigeant authentique peut s’appuyer sur des fondements stables pour guider son action et son équipe. Face aux incertitudes d’un monde complexe et mouvant, c’est un gage de pérennité et de sécurité. Et pour le manager, c’est l’assurance de la plénitude et de relations saines avec les autres où chacun peut être soi sans avoir besoin d’artifices.

En cela l’authenticité est un aboutissement sur le chemin de la connaissance de soi.
C’est le moment où on est en capacité de savoir qui l’on est, de s’accepter et de se montrer sans fard. Introspection et courage sont les clés d’accès à l’authenticité. La profondeur est le moyen et le résultat de ce cheminement.

Sur ce nous laissons le mot de la fin au Cheval Peau pour conclure.

 » Le Vrai, ce n’est pas comment tu es fait, explique le Cheval Peau.
 Lorsqu’un enfant t’aime depuis vraiment très longtemps,
 pas seulement pour les moments de jeux, mais t’aime vraiment, 
alors tu deviens Vrai.
– Est-ce que ça fait mal ? demande le Lapin.
– Parfois, répond le Cheval Peau, qui a toujours dit la vérité.
 Mais lorsque tu es Vrai, tu n’as pas peur d’avoir mal.
– Est-ce que cela se produit tout d’un coup, comme d’être remonté ou bien petit à petit ?
– Non, ça n’arrive pas comme ça, explique le Cheval Peau. Tu le deviens.
 Ça prend du temps. C’est pourquoi ça n’arrive pas 
souvent à ceux qui se cassent facilement, ou ont des bords coupants,
 ou encore qui doivent être soigneusement conservés.
 En général, lorsque tu deviens enfin Vrai, tu n’as presque plus de
 cheveux ou de poils tellement tu as été câliné, tu as les yeux tombants,
tes articulations te lâchent et tu es très usé.
 Mais ce n’est pas grave du tout, car une fois que tu es Vrai, tu ne peux pas 
être laid, à part pour ceux qui ne comprennent pas.  »

Margery Williams Bianco, The Velveteen Rabbit

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s